Voeux aux armées du président de la république

François Hollande durant son discours - emmnuelle Pédezert

Revivez la visite de François Hollande à Mont-de-Marsan

Le président de la République présentait ses vœux aux armées depuis la Base aérienne 118 ce vendredi

François Hollande est dans les Landes, ce vendredi, pour la première fois de son mandat. Le président de la République vient présenter ses vœux aux armées depuis la Base aérienne 118. Attendu par de nombreux officiels et une trentaine de journalistes, il est arrivé en voiture de Bordeaux, peu avant 11h30 soit avec une petite demie heure de retard sur le programme officiel (le brouillard empêchant son Falcon d’attérir directement sur le tarmac de la base).

Après l’accueil républicain, trois ateliers présentaient au président les activités de la BA 118, notamment l’utilisation de faucons pour lutter contre les drones.

14h45

La visite officielle est terminée. François Hollande échange quelques mots avec des officiels avant de prendre la direction de la Corrèze.

14h15

Après son discours, François Hollande est allé saluer de nombreuses personnes dans l’assistance. On l’a notamment vu échanger quelques mots et de grands sourires avec le député Jean-Pierre Dufau, ancien maire de Capbreton.

13h51

Le discours est fini. La "Marseillaise" est chantée par le président et toute l’assistance. Environ un millier de militaires écoutent les vœux aux armées de François Hollande, les derniers de son mandat. Pas de grandes annonces au début de son discours. Le président de la République détailles surtout les engagements qu’il a pris depuis 2012. Il annonce tout de même que la garde nationale s’appuiera en 2018 sur 85000 femmes et hommes, dont 40000 réservistes opérationnels. Le budget de la Défense augmentera l’an prochain de 600 millions d’euros. "C’est un effort que nous devons faire pour continuer à nous équiper, à être performant, dit François Hollande. Nos armées sont sans doute les plus équipées du monde. Le chiffre de 2% de la richesse nationale dépensés est souvent évoqué. Nous sommes au-dessus de 1,80% et devons aller vers ces 2% pour la Défense." "En se sentant protégés, les Français seront sans doute plus performants sur le plan économique." François Hollande s’est aussi permis une allusion à peine voilée à Nicolas Sarkozy, concernant la vente de Rafales. "Aucun n’avait été vendu avant, par parce que l’avion est mauvais." Il a notamment souligné le rôle des militaires français dans la vente d’avions ou de sous-marins à l’étranger. "Vous êtes l’équipe de France, qui permettez ces réussites à l’exportation." Le président a notamment exprimé "sa fierté, sa confiance, sa détermination". "Il faut avoir cette perspective, ce temps long. La France a une histoire, des principes et des valeurs. Nous ne réagissons pas seulement aux événéments. Ce que nous décidons le temps d’un mandat se réalise souvent bien après. Il faut avoir cette conception du rôle de la France." "Il existe un lien essentiel entre la Nation et l’armée. Et ce lien passe par le chef de l’Etat, issu de la Nation." Durant son discours, François Hollande a également annoncé la création d’un monument en hommage aux soldats morts à l’étranger, comme le relate cette vidéo de BFM TV.

13 heures

Un millier de militaires écoutent les derniers vœux du président Hollande aux armées.

12h37

François Hollande vient de terminer la visite des trois ateliers (faucon chasseur de drones, appareils -A400M, hélicoptère Caracal, Rafale –  et rencontre avec le personnel). Il se dirige vers le hangar où il doit présenter ses vœux aux armées.
source de l'article: SudOuest.fr - Intégralité de l'article, avec les illustrations photos et vidéos