Violences contre des réservistes à Genlis : deux personnes condamnées

violence-reservistes Le 17 avril, vers 1 h 30, la gendarmerie a été sollicitée pour un tapage sur la voie publique, à Genlis. Quatre individus troublaient la quiétude des lieux. Trois patrouilles de réservistes, qui se trouvaient dans le secteur, s’étaient alors déplacées. À leur arrivée, ces derniers ont été confrontés à des personnes alcoolisées, dont une qui s’en est pris à un gendarme en l’agressant physiquement. L’individu a pu être maîtrisé mais deux de ses compagnons ont tenté d’intervenir. Les gendarmes réservistes ont été bousculés et les personnes en face d’eux ont proféré des insultes et des menaces de mort. Un des quatre individus n’est pas intervenu et les trois autres ont finalement été interpellés avec le renfort du Peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie (Psig) de Dijon. Placés en garde à vue, à Genlis, ils ont été présentés devant le procureur de la République de Dijon et placés en détention jusqu’au jugement qui a eu lieu mardi. Le 19 avril, donc, le tribunal correctionnel de Dijon a condamné deux majeurs, âgés de 51 ans et 28 ans, suspectés des violences, outrage et rébellion envers des réservistes de la gendarmerie. Un mineur de 17 ans, coauteur des faits, en détention, est en attente de jugement.

Peines de prison avec sursis

Le majeur de 28 ans, pour violences, outrage et rébellion, a été condamné à un an d’emprisonnement avec six mois de sursis et mise à l’épreuve pendant deux ans, assortie d’une obligation de travail, de soins et d’indemnisation des victimes. Le second majeur de 51 ans a été condamné pour outrage à un an de prison avec huit mois de sursis et... Source et suite de l'article: LeBienPublic