Une réserve opérationnelle en mutation !

reserve-mutation Comme l'Aquitaine, la région Auvergne Rhône-Alpes a été désignée pour préfigurer la nouvelle formation initiale des réservistes, qui fera l'objet d'une généralisation à l'horizon 2017. Dans ce cadre, le délégué aux réserves est allé au contact des réservistes en formation initiale et sur le terrain.

Du 18 au 21 avril, le général de division Coroir s'est déplacé à Sathonay-Camp, Clermont-Ferrand et Issoire pour rencontrer les jeunes stagiaires et leurs instructeurs. À cette occasion, il a recueilli leurs impressions et suggestions sur un programme totalement remanié, réparti sur quatre semaines et visant à former un réserviste « prêt à l'emploi » au profit des unités d'active. Un échange constructif associant le commandant de la formation Auvergne, les commandants de groupements, les gestionnaires et les conseillers réserves a permis de faire le bilan sur l'engagement de la réserve territoriale.

Cette visite aura également été l'occasion d'échanger avec les réservistes opérationnels du Puy de Dôme, engagés quotidiennement, en détachement autonome, dans le cadre du plan de sécurisation, et dont la plus-value est jugée incontestable par les unités territoriales.

Pour en savoir plus sur la formation des réservistes : 

Afin d'accompagner la mutation qualitative de la réserve opérationnelle et d'en optimiser l'emploi, la formation des réservistes est intégralement repensée. Depuis janvier 2015, un groupe de travail, composé de gestionnaires d'active et de réserve, participe à la refonte de la formation des réservistes. Première étape : la création d'un socle commun initial de formation pour l'ensemble des réservistes. À l'ancien cursus étalé sur plusieurs années (préparation militaire gendarmerie de deux semaines, diplôme d'aptitude à la réserve de 70 heures et qualification d'Agent de police judiciaire adjoint (APJA) de 104 heures) succède maintenant une formation condensée sur quatre semaines conduisant directement à l'obtention du Diplôme de gendarme adjoint de réserve (DGAR) et à la qualification d'APJA. Cette année, une préfiguration a lieu dans le Sud-Ouest et en Auvergne Rhône-Alpes. Les formations vont y être testées sous deux formats : en monobloc (4 semaines d'affilée) ou en deux blocs (15 jours en avril et 15 jours en juillet). Les enseignements qui en seront tirés doivent permettre de généraliser le dispositif à l'ensemble des régions en 2017. Étape suivante pour le groupe de travail : la réfonte de la formation des cadres issus de la réserve.

n-schema

Source: defense.gouv.fr - Auteur :  DRG et Sirpa - photo: sirpa - MAJ F BALSAMO