Séminaire national des réservistes « cyber » à la DGGN

Lundi 24 septembre, s’est déroulé le séminaire national des réservistes "cyber", au sein de la DGGN, à Issy -les-Moulineaux (92).

Le lundi 24 septembre, le général de brigade Olivier Kim, chef du commandement aux réserves de la gendarmerie, a accueilli près de 130 réservistes "cyber", citoyens ou opérationnels de toutes armes, pour un séminaire organisé au sein de la direction générale de la gendarmerie nationale.

Tous volontaires pour participer à la résilience nationale face aux attaques des systèmes d'information, ces réservistes qualifiés "cyber" accomplissent essentiellement des actions de sensibilisation à la menace ainsi que d'analyse et d'aide au développement des moyens de s'en prémunir.

Le Comité de direction (CODIR) des réserves "cyber", constitué du général de division Olivier Bonnet de Paillerets, commandant de la cyberdéfense, de l'ingénieur général de l’armement Guillaume Poupard, directeur général de l'agence nationale pour la sécurité des systèmes d'information (ANSSI), ainsi que du colonel Eric Freyssinet, chef de la mission numérique et représentant du DGGN, a présenté les orientations qu'il souhaite donner à l'organisation et aux missions des réserves "cyber" pour les prochaines années, notamment un pilotage tripartite (EMA/COMCYBER - DGGN - ANSSI), en partie déconcentré en régions et des missions précisées.

Exposée plus en détail par les membres du comité de pilotage national dans la matinée, cette organisation a alimenté les réflexions des groupes de travail durant l'après-midi. Le but étant d’identifier collégialement et de résoudre les difficultés rencontrées par les réservistes dans l'exercice quotidien de leur engagement.

Ces ateliers se sont également attachés à préciser le cadre d'intervention des réservistes citoyens et des réservistes opérationnels, puis à préciser de nouvelles missions, particulièrement au profit de la sécurité des systèmes d'information de la gendarmerie nationale.

La convivialité de cet événement et la richesse des débats permettront de poursuivre ces échanges bien au-delà du séminaire.

Source: GENDinfo - Par: MNGN CAB DGGN