Sécurité : immersion avec les réservistes de la garde nationale

souest-geneattentats Avant de patrouiller dans les grandes villes, les futurs réservistes ont choisi de passer des vacances de la Toussaint un peu spéciales. Loin de leurs familles, ils sont réunis dans cette base militaire près de Fréjus (Var). Douze jours de formation pour Jeanne, 18 ans. Elle est l'une des rares filles à s'être portée candidate pour "aider", dit-elle, à son niveau. Afin de devenir un soldat, exercice de simulation pour apprendre à réagir en cas d'attaque.

Cinq fois plus nombreux à rejoindre les rangs des réservistes

Jérôme, 28 ans, est cuisinier. Il découvre pour la première fois le milieu militaire. Cette année à Fréjus, ils sont cinq fois plus nombreux à rejoindre les rangs des réservistes. Pour Jérôme, comme pour la plupart d'entre eux, cet engagement est né en juillet dernier sur la promenade des Anglais à Nice (Alpes-Maritimes) au lendemain des attentats. Ce jeune père de famille va devoir jongler avec son emploi de cuisinier pour apporter son aide à la France. Être réserviste, ce n'est pas seulement savoir combattre, mais aussi apprendre les gestes de premiers secours. D'ici quelques mois, Jérôme et Jeanne iront renforcer les effectifs militaires sur le terrain... Source de l'article et lecture vidéo: francetvinfo.fr