Saint-Quentin : la sécurité est l’affaire de tous

aisnenouvelle

Les Journées de la sécurité ont fait une halte spectaculaire au lycée Condorcet de Saint-Quentin.

Pour les corps d’État qui œuvrent pour la protection de tous, la Journée de la sécurité intérieure est un rendez-vous incontournable car elle permet d’entrer en contact avec la population. Dans le contexte que l’on connaît, dominé par la pression terroriste et la crainte, parfois irrationnelle de nouveaux attentats, les démonstrations proposées, samedi toute la journée au pied de la citadelle, ont pris une tonalité particulière. Le nombre de professionnels mobilisés, le déplacement de matériels, un hélicoptère de la gendarmerie nationale par exemple, a signé cette volonté du Gouvernement, de donner une ampleur inégalée à ce rassemblement. 600 collégiens en formation Du reste, Nicolas Basselier, le préfet de l’Aisne, l’a bien résumé : « Il s’agit de découvrir les métiers et les missions de chacun, avec cette année, deux axes sur lesquels nous insistons. D’abord, la formation aux gestes qui sauvent et ensuite le développement des actions en faveur de la réserve, avec notamment, la création d’une garde nationale. » Une vitrine donc, de la politique gouvernementale en matière de sécurité, via ces rencontres et démonstrations avec des professionnels de la région. Vendredi matin, à l’espace Condorcet à Saint-Quentin, l’établissement scolaire a accueilli la police et les sapeurs-pompiers de la ville. Cette initiative nationale a pour but de montrer, par de nombreuses démonstrations, les interventions qu’effectuent les acteurs de la sécurité. En trois séances, ce sont 800 élèves qui ont découvert les différents ateliers avec même au programme, l’apprentissage des premiers gestes qui sauvent. « Nous avons un baccalauréat sécurité qui œuvre sur le site, note Giovanni Sorano, le directeur de l’établissement scolaire... Source et Article complet: aisnenouvelle.fr