Des réservistes de la gendarmerie pour les fêtes en Eure-et-Loir

Le colonel Pascal Segura, commandant la Région de gendarmerie du Centre-Val de Loire, indique que des réservistes sont en cours de convocation en vue des fêtes de fin d’année.
Les convocations sont parties et la gendarmerie est en attente de compter les réponses favorables. « L’objectif est d’en avoir le plus possible », souligne le colonel, qui répond ainsi aux directives ministérielles visant à renforcer les surveillances, notamment sur les lieux de grands rassemblements ou de flux de circulation importants.
85 €, en moyenne par jour 150 jeunes à la préparation militaire gendarmerie ont aussi été formés : un effectif qui pourrait aller jusqu’à 180. Le budget 2016 des réservistes a augmenté de 20 % par rapport à 2015 et a permis d’engager 6.448 journées payées chacune, en moyenne, 85 €. L’Eure-et-Loir compte 137 réservistes. Cette montée en puissance nécessite des équipements supplémentaires : « Un problème en cours de résolution ». Permissions Les réservistes n’ont pas pour mission de suppléer l’active (les gendarmes en congés). « À quelques exceptions, rares, tous nos personnels peuvent prendre leurs permissions. Nous y sommes très attentifs, d’autant que la Cour européenne des droits de l’Homme nous impose désormais de respecter les 11 heures de repos physiologique par jour ».
Source de l'article: Lechorepublicain.fr