Règlement de compte à coups de tirs de kalachnikov

C’est dans le petit bois, à gauche de l’image, que le groupe visé a pris la fuite. Photo d’archives Pascal CHEVILLOT

Règlement de compte à coups de tirs de kalachnikov

Cinq jours après des tirs avenue Jean-Jaurès, les représailles n’ont pas tardé. Un groupe a été pris pour cible dimanche soir à l’Arsot, à Offemont. Il n’y a - miraculeusement - pas eu de blessé.

Dimanche soir, à 19 h 30, des coups de feu ont retenti dans le quartier de l’Arsot, à Offemont (notre édition d’hier).

Une voiture sportive, une Clio RS gris foncé, immatriculée en Haute-Saône, roulait sur la rue des Commandos-d’Afrique. Trois personnes en sont sorties, le visage dissimulé, avec des armes à la main. Il y avait au moins une kalachnikov. Une quinzaine de balles a été tirée en direction d’un groupe (huit à dix personnes selon des témoins), qui se trouvait près de la salle polyvalente. Les jeunes gens pris pour cible se sont enfuis en direction d’un petit bois et de la RD13 qui passe à proximité.

Vu le nombre d’impacts relevés notamment sur plusieurs arbres, c’est un miracle que l’assaut n’ait pas fait de blessé.

Il semble que cette agression vienne en représailles de la scène qui s’est déroulée dans l’avenue Jean-Jaurès cinq jours plus tôt, mardi dernier. Un homme de 35 ans s’était dit visé par les coups de feu, tirés par un individu casqué. Une personne, qui se trouvait avec lui, avait été très légèrement blessée au mollet.

Ces altercations se déroulent sur fond d’affrontements entre...

Source et suite de cet article: estrepublicain.fr - Par Isabelle PETITLAURENT