Une quarantaine d’exploitations agricoles cambriolées en un mois

Le capitaine Dominique Paisin, de la compagnie de gendarmerie.

C’est « LA » préoccupation des gendarmes de la compagnie de Douai depuis plusieurs semaines : les cambriolages se multiplient dans les exploitations agricoles, notamment de l’Orchésis. Pour se faire une idée de l’ampleur du phénomène, un chiffre : en moyenne par jour, on compte un cambriolage dans une exploitation agricole depuis le début du mois de novembre. Rien ne dit que l’homme interpellé à Marchiennes hier est lié à ce type de cambriolage particulier mais l’opération qui a mené à son arrestation, en pleine journée, en dit long sur la façon de faire de cambrioleurs présumés. «  Il n’y a pas un créneau horaire, indique le capitaine Dominique Paisin. Les vols ont lieu aussi bien le jour que la nuit.  » Souvent vulnérables et ouverts, les hangars sont pillés et l’essentiel du butin se constitue d’outils divers, de câbles électriques... mais aussi de denrées alimentaires. La colère gronde chez les agriculteurs. Mercredi, une réunion de travail s’est tenue à Orchies entre les gendarmes et des représentants du monde agricole. «  On leur a expliqué qu’ils ne devaient pas faire justice eux-mêmes, poursuit le capitaine Paisin. On met les moyens, toutes nos unités sont mobilisées mais il faut nous remonter les informations intéressantes : un véhicule suspect, des visites inhabituelles... L’essentiel, c’est de nous mettre sur une piste pour avoir un fil à tirer.  » Les enquêteurs ne sont pas sans rien : «  Il y a parfois de l’ADN, des empreintes et on multiplie les recoupements. Des choses remontent grâce aux voisins vigilants mais pas suffisamment encore. Il ne faut pas hésiter à nous solliciter : nous avons des réservistes en renfort sur le terrain, des patrouilles de nuit renfor cées...  » Des moyens qui n’ont toutefois pas encore enrayé un sentiment d’insécurité grandissant. Source de l(article: LaVoixDuNord.fr - Par J. C.