Nouvel An 2018 : les mesures de Beauvau pour assurer la sécurité au soir du Réveillon

INVITÉ RTL - Le nouveau porte-parole du ministère de l'Intérieur, Frédéric de Lanouvelle, donne des précisions sur la sécurité pour le réveillon du Nouvel an, période propice à des débordements récurrents ainsi qu'à la menace terroriste.

Moment festif, le réveillon du Nouvel An est chaque année le théâtre de rixes plus ou moins violentes. De plus, cette année encore, la Saint-Sylvestre se déroulera dans un contexte de haute menace terroriste. Cette année, quelque 140.000 représentants des forces de l'ordre et sauveteurs seront déployés pour assurer la sécurité des Français et des touristes qui fêteront la nouvelle année sur le territoire.

"Dans le détail cela fait 56.000 policiers, 36.000 gendarmes, dont 3.000 réservistes, explique Frédéric de Lanouvelle,  porte-parole du ministère de l'Intérieur, invité de RTL ce samedi 30 décembre, à la veille du réveillon. Il y a évidemment les 7.000 militaires de l'opération Sentinelle et puis, il ne faut pas les oublier, il y a près de 40.000 sapeurs-pompiers, sapeurs-sauveteurs-démineurs, qui sont de garde ce soir-là ", poursuit-il.

Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb veut concilier la sécurité et le bon déroulement de ce grand moment de fête. "Il est à mon avis plus facile de faire la fête lorsque l'on a le sentiment d'être en sécurité, défend Frédéric de Lanouvelle. Les barrières sont là pour faire en sorte que les Français et les touristes qui fêteront ce réveillon se sentent en sécurité. Il y aura des barrières, une vraie présence policière en uniforme, une présence moins visible de policiers en civil, et 70 unités mobiles. Cela est à mon avis nécessaire parce que la menace terroriste est toujours importante, et il y aussi le risque de violences urbaines en cette nuit de réveillon".

Source de cet article: RTL.fr - Par Bernard Poirette