L’hommage des familles au gendarme tué dans la prise d’otages

Le général Alain Pidoux (au centre) avec Virginie Rodriguez, présidente de l’Association d’aide aux membres et familles de la gendarmerie (AAMFG).© Ouest-France

Les familles de gendarmes se sont rassemblées ce samedi, à Rennes, pour rendre hommage à Arnaud Beltrame, l’officier tué lors de la prise d’otages à Trèbes (Aude). Il avait des attaches dans le Morbihan.

Une cérémonie toute simple, dans la cour de l’imposante caserne Marguerite, dans le centre-ville de Rennes. Ce samedi, à 17 h, des dizaines de familles de gendarmes sont venues se recueillir, une rose blanche à la main, pour rendre hommage au lieutenant-colonel Arnaud Beltrame.

La cérémonie a rassemblé familles, gendarmes d'active et réservistes.
La cérémonie a rassemblé familles, gendarmes d'active et réservistes. | Ouest-France

Un acte héroïque

La nuit précédente, il a succombé à ses blessures, après s’être proposé comme otage volontaire lors de l’attaque terroriste du Super U de Trèbes, près de Carcassonne (Aude). Un acte héroïque, qui ne laisse personne indifférent. Surtout pas l’Association d’aide aux membres et familles de la gendarmerie (AAMFG).

« Ça aurait pu être notre mari, notre frère »

Sa présidente pour le Grand-Ouest, Virginie Rodriguez, a proposé spontanément de se rassembler. « Ce drame nous a tous touchés, ça aurait pu être notre mari, notre frère, explique-t-elle. À travers ce petit geste, nous voulons lui dire merci. Et peut-être donner l’envie aux citoyens de faire de même. »

"Une rose pour un merci", c'était le message de cet hommage spontané. | Ouest-France

En présence du général Alain Pidoux

Au pied du drapeau tricolore en berne, des dizaines de militaires sont aussi là, gendarmes d’active et réservistes. Autour de leur chef, le général Alain Pidoux, commandant la région de gendarmerie Bretagne. Il a rappelé le parcours d’Arnaud Beltrame.

« Protéger la population »

« Par son geste héroïque et son sacrifice, en toute connaissance du danger auquel il s’exposait, il est allé au bout de son engagement de soldat et de gendarme, souligne le général Alain Pidoux. Son sacrifice nous rappelle la valeur de l’engagement qui est le nôtre au quotidien, pour protéger la population. »

Source et article complet: redon.maville.com Par Ouest-france