Les réservistes sont bien accueillis

COB RESERVE - 1 Les réservistes viennent désormais renforcer les forces de gendarmerie de proximité. Un renfort en terme d'effectifs mais pas seulement. Exemple à la communauté de brigades (Cob) de Pezou. « Nous bénéficions d'environ quinze jours de réserve par mois. Cette présence nous permet de développer nos missions sur le terrain comme notre présence sur des manifestations ou en patrouille, par exemple. Mais, les réservistes sont aussi un trait d'union entre la vie civile et celle des gendarmes. C'est un apport incontestable en matière de compréhension des différentes problématiques sociales », explique le major Valenchon, commandant la communauté de brigades Pezou, Droué, Mondoubleau. Et de compléter par le suivi individuel de chaque réserviste évalué à l'issue de chaque mission, élément prépondérant pour sa notation globale. Depuis le 1er août, Laury Berthelot fait partie de cette force de réserve départementale. La jeune femme de 29 ans a déjà une expérience en matière de sécurité. « Je suis entrée dans la police comme adjoint de sécurité à l'âge de 20 ans. A l'issue de mon contrat de cinq ans, je suis devenue maman. Puis, j'ai repris une activité en travaillant dans la vidéosurveillance. » Un peu plus disponible compte tenu de son temps de travail réparti sur trois jours, Laury a suivi l'exemple de l'un de ses collègues déjà réserviste. « Après une formation, y compris des séances de tir afin d'être habilité à être armé, j'ai effectué mes premières missions à Bracieux, Cheverny et Onzain. » Depuis son engagement, elle a déjà vingt journées de réserviste à son actif. « Les besoins des brigades sont centralisés à Blois et, à partir d'un logiciel spécifique, les réservistes se positionnent sur les demandes de leur choix. Habitant Azé, la Cob de Pezou me correspond bien. Pas seulement pour la proximité géographique, mais surtout car je connais mieux le terrain et ses habitants. » Un modus operandi qui fonctionne bien avec le concours des gendarmes d'active... Source et suite de l'article: LaNouvelleRepublique.fr