Les gendarmes réservistes, une force d’appoint essentielle

jntjpo-fa La réserve opérationnelle de la gendarmerie de la Guadeloupe rassemble actuellement plus de 200 personnes. Leur rôle est essentiel, encore plus dans le contexte actuel.
En Guadeloupe, le rôle de la gendarmerie ne passe pas inaperçu. Mais ceux qui assistent à ses missions, ou qui passent par un contrôle, ignorent souvent que le gendarme qu'ils observent n'est pas forcément un professionnel, mais un réserviste. Ils sont ainsi 229 en Guadeloupe à avoir intégré la réserve opérationnelle de la gendarmerie, et ils sont sollicités à longueur de temps : en 2015, ils ont effectué quelque 4 000 journées d'emploi au profit des unités opérationnelles et d'appui.
Leur rôle est essentiel. La Guadeloupe, Îles du Nord comprises, compte 688 gendarmes affectés, auxquels s'ajoutent 248 renforts ponctuels. Le recours aux réservistes permet donc d'augmenter ces effectifs d'un bon quart. Et cet appoint est plus que bienvenu dans les circonstances actuelles, alors que le contexte oblige à une sécurisation maximale de certains lieux stratégiques ou vulnérables.
RENDEZ-VOUS DANS TROIS CASERNES
Cette réserve, la gendarmerie souhaite l'augmenter en la portant, à terme, à 309 personnes. Elle saisit donc l'occasion de la journée nationale du réserviste, samedi, pour jeter un coup de projecteur sur ce corps, lui donner plus de visibilité, favoriser l'adhésion des employeurs et susciter des vocations chez les jeunes. Cette journée - qui a pour thème « une nouvelle réserve pour une nouvelle menace » - sera déclinée sur trois lieux distincts : la caserne Petit-Pérou de Pointe-à-Pitre, la caserne Bonne-Terre de Saint-Claude et la caserne Sergent du Moule (8 heures à midi). Doublée d'une opération portes ouvertes (lire ci-dessous), elle pourrait permettre de séduire quelques dizaines de personnes, qui pourraient bénéficier, à l'été 2016, d'une nouvelle préparation militaire gendarmerie (PMG). Une quarantaine de personnes sera formée en cette occasion.
Des portes ouvertes
Pour cette année 2016, afin de renforcer le lien entre personnels d'active, réservistes et population, la gendarmerie de la Guadeloupe a décidé de doubler cette manifestation par des portes ouvertes. En plus du stand de la réserve opérationnelle, viendront se greffer plusieurs stands de présentations de matériels, de techniques d'investigations dans le domaine de la police judiciaire ou encore de la sécurité routière, voire de démonstrations dynamiques par des équipes d'intervention et équipes cynophiles.
Pour une intégration
Sur chaque site, il est prévu divers ateliers et présentations de matériels (matériels d’interventions, de police de la route, utilisation du matériel de police technique et scientifique, etc.), des démonstrations dynamiques mais également rencontre avec des réservistes opérationnels. À cette occasion, il est possible pour les jeunes gens désirant intégrer la réserve opérationnelle d'initier leur dossier en venant avec les pièces nécessaires.
Quelles sont les conditions à remplir ? - être de nationalité française ; - être âgé de 17 à 30 ans au plus ou, pour les anciens militaires, avoir moins de 50 ans ; - avoir satisfait aux obligations du service national ou de la JAPD ou de la JDC ; - avoir une bonne condition physique ; - être apte moralement et psychologiquement.Quels papiers dois-je amener ? Pour que votre dossier soit complet, il vous faut : - 2 photos d'identité ; - 1 justificatif de domicile ; - disposer d'un mail pour pouvoir être contacté ou à défaut de 2 enveloppes timbrées à votre nom et adresse.Une photocopie des pièces suivantes : - carte d'identité ou passeport ; - permis de conduire ; - dernier diplôme (ou du diplôme le plus élevé) ; - attestation de JAPD ou JDC ; - livret de famille des parents ou disposer des éléments complets sur sa filiation (nom, prénom, date et lieu de naissance des parents).
Source et article complet: guadeloupe.franceantilles.fr