Le saviez-vous ? L’armée n’a pas complètement quitté Limoges

Les dernières garnisons ayant quitté Limoges en 2011, il ne reste plus que quelques militaires de l’armée en Haute-Vienne. Parmi elles, la Délégation militaire départementale qui vient d'emménager au sein de nouveaux bureaux à la préfecture.

Installés auparavant dans les locaux de l’ancien hôtel de commandement (place Jourdan), les hommes de la Délégation militaire départementale ont déplacé leur base au sein de la préfecture à Limoges.

De nouveaux bureaux fonctionnels, inaugurés lundi par le préfet Raphaël Le Méhauté et le général Jean Rondel, comprenant une salle de réunion et un centre opérationnel.

Un petit quartier général affecté à trois militaires de l’armée française, parmi les rares à rester présents dans le département.

« Nous sommes dans un désert militaire »

Depuis le départ de la dernière garnison en 2011, Limoges et la Haute-Vienne ne voient plus beaucoup de militaires sur leur territoire. La présence de ces trois hommes reste cependant indispensable.

Ces locaux et leur centre opérationnel sont situés au 5e étage de la préfecture. Le préfet Raphaël Le Méhauté est venu inaugurer cette nouvelle installation.

« Cette délégation a toujours existé à Limoges. Mais aujourd’hui, nous sommes dans un désert militaire, et nous restons l’unique représentation de l’armée dans le département. Nous gérons un vivier de 13 réservistes et notre présence est nécessaire afin de collaborer avec le préfet s’il y a besoin d’engager et de réquisitionner des moyens militaires, en cas de crise. Je pense à des situations d’inondations ou de fortes chutes de neige par exemple. Si besoin, nous montons un centre opérationnel et tout est piloté d’ici », explique le lieutenant-colonel Bruno Denis-Petit.

Source et suite de cet article: lepopulaire.fr - Par: Franck Jacquet