Le retour des opérations de haute intensité pour le Corps de réaction rapide France de Lille

L’exercice multinational « Citadel Guibert 2018 », conduit par le Corps de réaction rapide France de Lille dans le cadre de l’OTAN, est mené conjointement à Mourmelon dans la Marne et à Stavanger en Norvège. Ici à Mourmelon, le bataillon logistique de la 9 e brigade d’infanterie de marine. PHOTO FLORENT MOREAU - VDNPQR

  Le Corps de réaction rapide France (CRR-Fr) de Lille mène l’exercice de l’OTAN (Organisation du Traité de l’Atlantique Nord), Citadel Guibert 18, qui se déroule depuis le 11 mars à Stavanger en Norvège et au camp de Mourmelon en Champagne et se conclut ce jeudi 22 mars. Cet entraînement au commandement réunit 1 800 militaires de 15 pays sur un modèle presque oublié depuis la chute du mur de Berlin : le combat de haute intensité face à un adversaire de force équivalente. On intègre le retour des États puissances (suivez notre regard vers l’est) et la possibilité

Source et suite de l'article, pour les abonnés de: LaVoixDuNord.fr