L’armée lance une opération séduction pour recruter de nouveaux réservistes

fbleu0104

A l’occasion de la Journée Nationale du Réserviste, la délégation militaire de la Haute-Garonne et la région de gendarmerie du Languedoc Roussillon-Midi Pyrénées, sont venues à la rencontre des élèves du lycée Pierre d’Aragon, à Muret. Les militaires y ont expliqué le rôle d’un réserviste.

« C’est un militaire, réellement, à temps partiels», voilà comment le Général Eric Bellot des Minières (délégué militaire départemental) résume le rôle d’un réserviste. Concrètement, c’est un peu le même système que celui des pompiers volontaires : vous vous engagez, vous êtes formés, et on vous appelle quand on a besoin de renfort. Des périodes de mobilisation qui sont rémunérées. Il y a des réservistes aussi bien dans l’armée de terre, que dans la marine et dans la gendarmerie. On compte 3.000 réservistes gendarmes dans la région Languedoc Roussillon-Midi-Pyrénées, 600 en Haute-Garonne.

« Une nouvelle réserve pour une nouvelle menace » : un recrutement dans un climat particulier

A l’occasion de la Journée Nationale du Réserviste, gendarmes et parachutistes sont allés présenter le rôle des réservistes aux 1.500 élèves du lycée Pierre d’Aragon, à Muret. Là, les lycéens ont assisté à une cérémonie militaire avec remise de médailles. Ils ont aussi pu découvrir les activités des militaires dans des ateliers : course en tenue de combat, mise en garde sur les méfaits du net et des réseaux sociaux, découverte de l'attirail...
Source et article complet: France Bleu