Hommage aux gendarmes morts en service

Hommage aux gendarmes morts en service

Hommage aux gendarmes morts en service

Hommage aux gendarmes morts en service: Anciens combattants, retraités de la gendarmerie, élus, le secrétaire général de la préfecture et un peloton complet de réservistes ont rejoint, jeudi matin, les hommes de la gendarmerie mobile, les délégations de l'escadron départemental de sécurité routière et les membres du groupement départemental, devant la stèle de la caserne Charlier, à Châteauroux. Le lieutenant-colonel Heurtebise, commandant en second du groupement, a procédé à la revue des troupes à l'occasion de cette journée nationale d'hommage aux gendarmes décédés en 2016. Cette année présente un bilan particulièrement lourd pour la gendarmerie nationale. Quatorze militaires, issus de pelotons de surveillance, du GIGN, de la réserve ou de pelotons de haute montagne sont décédés. « Vous êtes le bouclier et le bras armé de la République », a rappelé le discours du ministre de la Défense, lu par le secrétaire général de la préfecture. Le lieutenant-colonel Heurtebise a remercié les autorités, les anciens gendarmes et les réservistes de leur présence à la cérémonie. « Vous êtes venus volontairement, bénévolement, ce matin. Cela montre le lien fort qui unit les hommes d'active et la réserve, dans le département. » Hommes de terrain La journée nationale d'hommage a aussi été l'occasion, pour le lieutenant-colonel Heurtebise de réaffirmer le soutien de la hiérarchie aux hommes de terrains : « Lorsqu'il se passe un drame, nous devons être en mesure d'accompagner nos hommes, de soutenir les familles. C'est aussi là qu'on voit s'exprimer notre militarité. La notion de frères d'armes ressort. » Le dernier décès auquel le groupement de l'Indre a eu à faire face remonte à 2015 dans l'Indre. Des circonstances exceptionnelles durant lesquelles l'abbé Tocanier, seul aumônier du département pour les militaires, est sollicité. Lui aussi était présent à la caserne Charlier, jeudi matin.
Source de l'article: lanouvellerepublique.fr - Aziliz Le Berre