Les gendarmes plus près des citoyens

Réservistes et gendarmes

Les effectifs de la communauté de brigades ont un peu changé./Photo JCC.

L'inspection annuelle de la brigade de gendarmerie est l'occasion de dresser un bilan de l'activité de la communauté de brigades, mais aussi de rencontrer les élus locaux. L'année dernière a été marquée par de nombreux changements dans les effectifs avec plusieurs départs : l'adjudant Stéphane Lapierre, parti rejoindre la brigade de Lavaur ; Alex Lacroix, qui a fait valoir ses droits à la retraite, et le départ des gendarmes adjoints Kevin Guichard et Nesma Kaibi, retournés à la vie civile. La communauté de brigades a accueilli l'adjudant Xavier Guy, l'e maréchal des logis chef Gauthier Audoui, la maréchal des logis-chef Céline Massuyes et les gendarmes adjoints volontaires Marie-Anaïs Pagès, Nabil Otmane et Thibaut Ortillon. Deux promotions ont aussi été annoncées, celles du gendarme Jean-François Fargeau et de l'adjudant-chef Yannick Francou. On notera la diminution des actes de délinquance générale avec 404 faits contre 475 l'année précédente, ainsi qu'une élucidation passant de 33 à 36 %. Le seul bémol dans ces résultats positifs est celui de l'augmentation des cambriolages. Les gendarmes se sont félicité de la résolution d'une enquête sur une série de vols à la roulotte qui a touché les communes de Saïx, Puylaurens et Castres. Ils en sont désormais à identifier les victimes pour la restitution de leurs biens. L'année dernière a vu un changement dans les habitudes opérationnelles sur les manifestations. La fête de l'aïl de Lautrec s'est déroulée un mois après l'attentat de Nice. «Nous avons bénéficié de moyens exceptionnels avec les réservistes», a souligné l'adjudant-chef Francou. Il confie : «De nouvelles mesures de sécurité sont prises pour les fêtes ou les manifestations attirant de la foule, en concertation avec les élus et les organisateurs.» La vie d'une brigade n'est cependant pas faite que d'interventions d'envergure et de résolution d'enquêtes. Il y a aussi... Source et suite de l'article: LaDepeche.fr - par: J.-C. Clerc