Gendarmerie : les réponses du colonel aux internautes

La sécurité sur les routes a-t-elle vraiment augmenté depuis le passage aux 80 km/h ? Quels bons conseils contre les cambriolages et les escroqueries ? Comment intégrer la gendarmerie ?... Un Facebook live a répondu à toute les questions des internautes. Zoomdici l'a résumé pour vous.

Pour les 6ème Rencontres de la sécurité, le colonel Jean-Pierre Rabasté a animé un Facebook Live le vendredi 12 octobre dernier sur la page du groupement départemental.

Dans cet échange vidéo en direct d’une quarantaine de minutes, le patron de la gendarmerie de Haute-Loire a commencé par éclairer les internautes à propos de la police de sécurité du quotidien (PSQ).

Ainsi, pour ses interventions, la PSQ utilise des smartphones ou bien des tablettes. Celles-ci permettent de gagner en mobilité et de réduire les déplacements pour rapprocher la police de la population. Dans ce domaine, les réservistes de la gendarmerie jouent un rôle important. En effet, la plupart connaissent le territoire et les milieux sociaux professionnels.

Concernant les chemins de Saint-Jacques de Compostelle qui sont difficiles d’accès, les gendarmes utilisent des véhicules électriques. « Il s’agit d’une démarche écologique et respectueuse envers les pèlerins qui recherchent la tranquillité », souligne le colonel  Rabasté.

À propos de la brigade numérique, le patron des gendarmes de Haute-Loire rappelle qu’elle n’est pas présente dans le département mais elle se situe à Rennes. Cette brigade a pour objectif de répondre aux sollicitations des citoyens, ainsi que de prendre des rendez-vous, afin d’éviter de patienter pour en avoir un.

Suite à quelques questions des internautes au sujet des fraudes bancaires, on apprend qu’il existe un site afin de signaler ces fraudes. Il s’agit de « Perceval ». Pour plus d’information au sujet de ce site,  des flyers sont mis à disposition en gendarmerie.

Ce live se poursuit par la question suivante : « Faites-vous partie du groupement de gendarmerie au Puy-en-Velay ? » La réponse est oui. En effet , la gendarmerie est basée au groupement de gendarmerie au Puy. Il s’agit de la caserne « Romeuf ». Au passage, le colonel mentionne les autres compagnies qui sont à Brioude et Yssingeaux. Le rôle du groupement de gendarmerie est de répondre aux découpages administratifs, précise-t-il.

Et c’est « Marine » qui se demande « comment peut-on éviter les cambriolages ? ». Bien évidemment, un des conseils clé, c’est de ne jamais oublier de fermer la porte. De plus, il existe le dispositif « Opération tranquillité vacances » qui permet logements vides d’être surveillés par la gendarmerie pendant les périodes de vacances.

Depuis le mois de juillet, le sujet de la limitation à 80 km/h reste omniprésent en France. C’est pour cela que les internautes de ce live se demandent si les accidents en Haute-Loire ont diminué depuis. En effet, la préfecture dénombre 13 blessés en moins ainsi que 42 blessés hospitalisés en moins en Haute-Loire, précise le colonel qui ajoute « cette limitation réduit la gravité des accidents puisqu’il y a 13 mètres de gagnés entre un freinage à 90 km/h et à 80 km/h ».

Ensuite, d’autres interrogations surgissent : « Si une personne malhonnête derrière moi au distributeur me demande mon code, que faire ? » . Les conseils sont les suivants : «  appelez le 17 ou le 18 et si la personne part avant l’intervention, relevez la plaque d’immatriculation. »

Par la suite, « Damien » fait part de sa colère : « Vous parlez d’amélioration de la sécurité ? comment expliquez - vous l’énorme dégradation des routes de ces dernières années ? Vous attendez qu’un cycliste se tue, par exemple ? Comme cela a été le cas il y a quelques années entre Laussonne et Les Planchas ». Le colonel répond que la qualité des routes n’est pas du ressort de la gendarmerie [elle est compétence du Département pour les routes départementales et de l’État pour les routes nationales et autoroutes, Ndlr].

Au cours de ce live, d’autres reproches sont adressés à la gendarmerie. Ainsi certains se demandent « Pourquoi les gendarmes ne font pas d'avantage de contrôles dans les villages ? Bandes de chiens qui divaguent, conduites sans permis, cultures diverses... ? » Le colonel répond que les gendarmes sont attentifs et effectuent de nombreux contrôles en termes de conduites dangereuses, excès de vitesse, ou encore non respect des limitations à proximité des écoles.

« Emilie » , elle, demande « que faire si l’on voit quelqu’un dans la rue se faire agresser ? Intervenir ? Prévenir ? » le colonel lui répond que l’on peut intervenir lorsqu’on ne se met pas en danger nous-mêmes, ou bien, appeler le 17 pour signaler les faits.

D’autres utilisateurs de Facebook se demandent comment intégrer la réserve de la gendarmerie. Il faut être de nationalité Française, être âgé au moins de 17 ans et au plus de 40 ans, avoir fait sa JDC (Journée du citoyen) ou sa JAPD (Journée défense et citoyenneté). On peut aussi avoir satisfait aux obligations du service national. Il faut également répondre à des critères médicaux et avoir un casier judiciaire vierge. De plus, l’intégration nécessite la réussite de la formation opérationnelle du réserviste. Enfin, la personne doit souscrire à un engagement à servir dans la réserve...

Source et suite de cet article: zoomdici.fr - Par: E.G.