Gendarmerie : 90 nouveaux réservistes

e-metropolitain-fr
Depuis l’attentat meurtrier du 14 juillet à Nice, un renforcement de la réserve opérationnelle de la gendarmerie s’est opérée au niveau national. Après celle d’avril dernier, une nouvelle période de formation était en cours, à Pézenas.
Mercredi, une cérémonie de clôture du stage d’initiation ou de perfectionnement à la défense nationale (PMIPDN) se déroulera au lycée d’enseignement agricole Bonne Terre, à Pézenas. Les 90 stagiaires, 58 garçons et 32 filles se verront remettre à cette occasion les brevets et insignes PMIPDN. Cette cérémonie se déroulera en présence des autorités locales militaires et civiles, des gestionnaires des réserves des groupements de gendarmerie et bien sûr, des familles des jeunes brevetés. Ce contingent de 90 réservistes alimentera les 5 groupements de gendarmerie de l’Hérault, du Gard, de l’Aude, des Pyrénées-Orientales et de la Lozère.
C’est la concrétisation d’une période de formation -préparation militaire gendarmerie (PMG)-, du 19 octobre au 2 novembre qui a pour but de pourvoir au recrutement de la réserve opérationnelle de la gendarmerie. Les nouvelles recrues, étudiants ou jeunes actifs viendront renforcer les unités territoriales et les structures de commandement dans le cadre d’un contrat d’engagement à servir dans la réserve (ESR).

Objectif : 1800 réservistes

Le programme de formation comprend un module de formation générale -connaissance du milieu professionnel, déontologie et éthique militaire, formation à l’accueil, préparation générale au métier, entraînement physique général-, un module de formation militaire -connaissance du milieu militaire, topographie-, un module de formation professionnelle et d’instruction au tir, avec exercice du service de la gendarmerie départementale, exécution du service de la gendarmerie mobile, formation aux télécommunications, intervention professionnelle. Dans les cinq départements, il y a eu en 2015, quelque 34720 jours réserves. Avant l’attentat du 14 juillet dernier à Nice, on comptait 1307 réservistes; depuis cette date, le nombre est monté à 1434 réservistes. L’objectif pour 2018 est d’atteindre 1800 réservistes. Au niveau national, il y a 28’500 réservistes. La montée en puissance prévue de la réserve opérationnelle (RO 1) prévoit un effectif de 40’000 militaires pour fin 2018.
Source de l'article: e-metropolitain.fr