GENDARMERIE: 2.300 RECRUTEMENTS EN 2016

dggn-res

Richard Lizurey a succédé au général Denis Favier le 1er septembre 2016 en tant que Directeur Général de la gendarmerie nationale. ©Domenjod/Wikimedia Commons

Richard Lizurey le nouveau patron de la Gendarmerie nationale affirme que son corps va recruter 2.300 personnels de plus cette année, dans un entretien au "Parisien" publié ce mercredi 20. D'ici deux ans, 40.000 réservistes supplémentaires devraient également intégrer la gendarmerie, a-t-il annoncé. Dans un entretien accordé au journal Le Parisien, mercredi 20, le nouveau numéro un de la gendarmerie nationale affirme que 2.300 gendarmes de plus vont être recrutés cette année. Le Directeur Général de la gendarmerie nationale assure: "Un effort important a été réalisé ces quatre dernières années. En 2016, nous recrutons 2.300 personnels de plus. C'est du jamais vu. Nous allons aussi livrer cette année 3.000 véhicules à nos unités. Les armes et les gilets pare-balles sont en cours de dotation". A vrai dire, la tension palpable en France ainsi que le contexte d'état d'urgence et de menaces terroriste contribuent à un renforcement des forces de l'ordre. Richard Lizurey en poste depuis le 1er septembre, désormais à la tête de 125.000 gendarmes et réservistes déclare également que "sans les réservistes, la gendarmerie ne pourrait pas fonctionner. La gendarmerie comptera 40.000 réservistes d'ici à la fin 2018". "Cela bénéficiera à la protection des biens et des personnes. Il y en a 4.000 qui chaque jour sont à nos côtés. Sans eux la gendarmerie ne pourrait pas fonctionner. Ils sont essentiels. Il s'agit des gens du coin qui connaissent bien leur région", explique le général.  Il y a notamment 70% de civils dans la réserve opérationnelle dite de niveau 1 composée des réservistes ayant signé un contrat d'engagement pour une période allant de un à cinq ans. Nommé par Bernard Cazeneuve, le nouveau patron de la gendarmerie nationale affirme que les principales missions de son corps sont aussi dans une logique humanitaire: "Il est impératif de contrôler les flux venant du bassin méditerranéen pour éviter qu'ils ne traversent la France et se regroupent à Calais. Cela suppose une action en profondeur et nécessite d'être présent sur les axes de circulation, les aires d'autoroutes où les passeurs agissent". Autre axe prioritaire de la mission de ces gendarmes, lutter contre la délinquance et notamment les cambriolages, qui est une priorité du ministre de l'Intérieur. Source; FranceSoir