Garde nationale : pourquoi les réservistes s’engagent-ils ?

 

La création de la Garde nationale a été entérinée cette semaine. France 2 s'est intéressée aux profils de ceux qui s'engagent pour la sécurité de la France.

Port-darme
  Ils sont étudiants, agents RATP ou assistants d'éducation. Mais aujourd'hui, ces réservistes portent une arme à la ceinture, un uniforme de gendarme et patrouillent en banlieue parisienne. Comme eux, ceux qui s'engagent pour la sécurité de la France sont de plus en plus nombreux depuis 2015 et les vagues d'attentats.

63 000 citoyens mobilisables

Les employeurs ont pour obligation de libérer leurs salariés réservistes au moins cinq jours par an. Leur solde, qui démarre à 50 euros par jour, varie ensuite en fonction du grade. Les habitants, eux, ne font même pas la différence. À ce jour, 25 000 civils appartiennent à la réserve de la gendarmerie, 28 000 à celle de l'armée, pour 63 000 personnes mobilisables au total. Des citoyens qui renforcent les forces de sécurité, plus de 9 000 devront être déployés par jour sur le terrain d'ici deux ans. Source de l'article et reportage vidéo: francetvinfo.fr