Dordogne : suicide d’un gendarme de 23 ans à la caserne de Saint-Astier

Les motifs de son geste restent à déterminer. (Photo d’illstration) LP/Marine Legrand

Le militaire a mis fin à ses jours avec son arme de service, dans son logement de fonction.

Un gendarme s’est donné la mort, lundi, sur son lieu de travail, à la caserne de Saint-Astier en Dordogne.

Interrogée, la gendarmerie nationale a simplement confirmé, sans autre précision, « le décès par suicide d’un gendarme » à la caserne de la brigade territoriale de Saint-Astier, qui abrite aussi le centre européen d’entraînement de la gendarmerie nationale.

Les motifs de son geste restent à déterminer, et « une enquête est en cours ». Selon les médias locaux, le gendarme, âgé de 23 ans, s’est suicidé avec son arme de service dans son logement de fonction. Il était à Saint-Astier depuis deux mois.

Source de l'article: leparisien.fr - Avec l'AFP