Côte d’Or. Un gendarme stagiaire condamné pour agression sexuelle

Un gendarme, qui avait eu des gestes à connotations sexuelles à l’égard de ses camarades lors d’un stage de formation, en juillet 2017, a été condamné à six mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Dijon. Il devra dédommager les victimes.

Un gendarme stagiaire de 36 ans a été condamné à six mois de prison avec sursis pour avoir eu des gestes à connotations sexuelles envers plusieurs de ses collègues, rapporte Le Bien Public ce jeudi. On lui reprochait des « claques » appuyées sur les fesses, des attouchements sur la poitrine d’un jeune homme, ou encore un baiser volé à une jeune femme.

Les faits se sont déroulés en juillet 2017 lors d’un stage de formation de réservistes de la gendarmerie à Longvic. Tous ses collègues ont décrit les mêmes blagues salaces et trois des stagiaires, âgés de 19 à 21 ans, ont porté plainte.

« Cette procédure l’a détruit »

« Mon client conteste avoir eu des intentions sexuelles. Aujourd’hui, il a perdu son travail, il a dû démissionner de la gendarmerie. Cette procédure l’a détruit », a plaidé l’avocat de l’ex-gendarme.

Le prévenu a été condamné à six mois de prison avec sursis. Il devra payer des dommages et intérêts aux trois victimes : 1 100 € pour la première, et 900 € pour chacune des deux autres.

Source de l'article: ouest-france.fr - Avec NG