Cavale mortelle : une note envoyée aux réservistes de la gendarmerie

Début août, un homme s'était donné la mort avec l'arme qu'il venait de dérober à un gendarme. Photo DR / Le Progrès

Début août, au terme d’une course-poursuite, un homme s’était donné la mort avec l’arme qu’il venait de dérober à un gendarme, à Salins. Un rappel des consignes concernant les « holsters » a été adressé dernièrement.

Le fait divers a marqué les esprits. Le mardi 7 août, un homme parti de Pontarlier dans une folle cavale après avoir volé un véhicule, a terminé sa course à Salins-les-Bains, mort d’une balle dans la tête. Presque maîtrisé par des gendarmes réservistes présents sur les lieux, Stéphane Hauviller, est parvenu à mettre fin à ses jours, en dérobant l’arme d’un des trois militaires, présent face à lui. Des faits confirmés par l’autopsie menée quelques jours plus tard.

La dragonne en question

Un point a interrogé le public devant cette affaire. Comment l’homme a-t-il pu dérober l’arme du gendarme, pourtant rangée dans son étui ? Comme en témoignent des photos prises par des témoins, le jour du drame.

Le procureur de Lons-le-Saunier précisait que le gendarme avait « une dragonne mais pas d’étui sécurisé ». Interpellé sur ce point, le colonel Fabrice Allegri avait expliqué que le porte arme en question était pour autant « tout à fait réglementaire ».

Étuis sécurisés

Il n’empêche que depuis ce dramatique accident, une note discrète a été envoyée à tous les gendarmes réservistes de Franche-Comté, qui précise la marche à suivre concernant les « holsters », comme le précisent nos confrères du Progrès du Jura. « Suite à l’incident à Salins-les-Bains, les dispositions suivantes seront prises : lors de la perception des armes et matériels, vous recevrez l’ancien étui cuir et dragonne. C’est cet étui qui est de mise. Si vous avez un étui perso, vous prenez tout de même cet étui que vous restituerez en fin de service », précise cette note, envoyée au mois d’août. « Le choix de porter l’étui personnel est de votre propre initiative. » L’expéditeur « conseille » tout de même « d’attacher le porte arme avec la dragonne, même si l’étui personnel est sécurisé ».

Source de l'article: lejsl.com Par:Valentin COLLIN