Arme de Benalla : le général Bio Farina se contredit entre l’Assemblée et le Sénat

Auditionné par la commission d’enquête du Sénat, le commandant militaire de la présidence de la République a affirmé dans un premier temps n’avoir « jamais vu Alexandre Benalla avec une arme à l’extérieur ». Il avait pourtant affirmé le contraire à l’Assemblée.

Le site internet: Publicsenat.fr publie le Mercredi 12 septembre 2018 à 13:24:

Comme François-Xavier Lauch, le chef de cabinet d’Emmanuel Macron, le général Eric Bio Farina a été interrogé sur le port d’arme d’Alexandre Benalla. Problème : le commandant militaire de la présidence de la République s’est contredit entre ses déclarations tenues le 25 juillet devant la commission d’enquête de l’Assemblée nationale et ses propos tenus devant les sénateurs.

« Alexandre Benalla a un port d’arme à titre professionnel. (…) Auquel cas, il a le droit de la porter, y compris dans l’enceinte de l’Elysée » commence le militaire. Mais si le port d’arme est à titre privé, « vous ne rentrez pas dans l’enceinte de l’Elysée » précise-t-il.

« Je n’ai jamais vu Alexandre Benalla avec une arme à l’extérieur »

« Le port d’arme professionnel était-il justifié par sa fonction ? » demande Philippe Bas, président LR de la commission d’enquête. « C’est au chef de cabinet d’apprécier si Alexandre Benalla… » commence le général, avant de s’arrêter. Il reprend : « D’abord, est-ce qu’Alexandre Benalla portait son arme dans le cadre de ses missions à l’extérieur ? Personnellement, moi je ne l’ai jamais vu. Dans les missions à l’extérieur, je ne croisais jamais Alexandre Benalla, parce que ce n’était pas mon champ de compétence, et je ne l’ai pas vu avec une arme à l’extérieur, non. (…) A l’intérieur, il me semble l’avoir vu avec une arme, au retour d’une séance de tir, si ma mémoire est bonne. Et là, il la portait, oui ».(voir la vidéo)

Contradiction

Des propos étonnants puisqu’ils contredisent ceux qu’il a lui-même tenus devant les députés. « Je l’ai vu porter une arme, bien sûr, dans le cadre de certaines de ses missions. Je savais qu’une autorisation de port d’arme lui avait été délivrée et donc qu’il portait son arme de manière réglementaire » a déclaré le 25 juillet, selon le compte rendu de son audition sur le site de l’Assemblée.

Ce qui n’a pas échappé à la sénatrice PS Marie-Pierre de la Gontrie. La sénatrice de Paris rafraîchit la mémoire au général, qui rétropédale et, à quelques minutes d’intervalle, se contredit en pleine audition… « Oui, j’ai vu Alexandre Benalla porter une arme. Bien sûr, je ne renie pas ce que j’ai dit aux auditions (de l’Assemblée). Ce qui me revient, c’est que je l’ai vu également porter son arme au retour d’une séance de tir, puisque ce jour-là, il me l’avait montrée plus physiquement, si je puis dire, n’est ce pas » tente de se rattraper le général.

Source et vidéo complète: publicsenat.fr - Par: François Vignal