A Noël, pas de cadeaux pour les délinquants

Pour ces fêtes de fin d'année, le préfet de la Manche a demandé aux forces de l'ordre de renforcer leur présence auprès des commerces dans les centres-bourgs du département.

Une manière de dissuader les malfaiteurs et de rappeler quelques conseils aux commerçants. Illustration à La Haye-du-Puits.

Noël, une période de l'année où les commerces font le plein. La tentation est donc forte pour les malfaiteurs. En conséquence, le préfet de la Manche a demandé aux forces de l'ordre "de la prévention et de la sécurité tous azimuts", y compris auprès des petits commerces, rappelle le sous-préfet de Coutances Edmond Aïchoun. C'est l'opération baptisée "Contact commerces". Illustration ce lundi après-midi à La Haye-du-Puits, commune de près de 2000 habitants et quelques 70 commerces. "Noël, c'est une période toujours un peu sensible. Les familles sortent pour faire les achats. Aujourd'hui, on va rencontrer les commerçants et discuter avec eux", ajoute le sous-préfet.
Et la tournée commence auprès d'un supermarché, en compagnie de gendarmes et d'un représentant de la police municipale. "Je voyais à la caméra, sept ou huit gendarmes... je me suis dit : 'qu'est-ce qui se passe ?'", sourit le gérant de la supérette. "Pour l'heure, c'est très calme. On a vue des années plus compliquées. On voit les gars qui font leur patrouille. J'aime bien les voir dans les magasins : ça rassure les clients. Et puis on voit bien qu'ils ne sont pas là pour faire de la répression", ajoute le directeur. Un passage chez un magasin de téléphonie. A quelques pas de là, une bijouterie. Dans la vitrine, des dizaines de colliers, montres et autres boucles d'oreilles. "Oui, ça rassure. On n'est à l'abri de rien. En plus, on est un commerce peut-être un peu plus sujet à des tentatives de vol ou d'escroquerie. On sait qu'il y a du renfort en fin d'année", précise Claire la vendeuse.

Dissuasion et prévention

Des gendarmes qui peuvent compter sur le renfort d'une dizaine de réservistes pour la compagnie de Coutances. "Notre objectif est double : rappeler des conseils de prévention et dissuader des éventuels délinquants de commettre des cambriolages ou des agressions", explique le commandant Benoît Guérin. Parmi les conseils distillés aux commerçants : renseigner sur tous les comportements suspects, relever les plaques d'immatriculation de véhicules qui pourraient faire du repérage et bien faire attention lors de l'ouverture et de la fermeture des magasins. "On est présents tout au long de la journée, mais surtout en fin d'après-midi", ajoute le gendarme. Des fêtes de fin d'année qui interviennent aussi dans un contexte d'état d'urgence. "Les... Source et article complet: Francebleu.fr - par Pierre Coquelin,