3,5 millions d’heures supplémentaires payées aux policiers dès la fin de l’année

Peu de temps après sa prise de fonction place Beauvau, Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, s’était publiquement engagé, dans le cadre du protocole d’accord finalisé le 18 décembre 2018 avec les organisations syndicales, à ouvrir le chantier des heures supplémentaires impayées accumulées depuis de nombreuses années dans la police nationale, pour répondre à une revendication ancienne et légitime des policiers.

Avec l’appui du président de la République et du Premier ministre, cet engagement se concrétise aujourd’hui. Un effort exceptionnel du Gouvernement, à hauteur de 50 millions d’euros, va permettre l’indemnisation de près de 3,5 millions d’heures supplémentaires dès cette fin d’année 2019.

Il s’agit là de la première étape du plan d’apurement que le ministre de l’intérieur a soumis au Premier ministre. Par ailleurs, pour éviter la reconstitution du stock d’heures supplémentaires, l’arrêté portant organisation du temps de travail publié le 12 septembre dernier donnera de nouveaux outils, tandis que le projet de loi de finances pour 2020 comprend une nouvelle ligne de crédits au sein du budget du ministère de l’intérieur, qui permettra l’indemnisation d’une partie du flux d’heures supplémentaires.

Le ministre de l’Intérieur a adressé ce jour un courrier à l’ensemble des policiers pour les informer de cet effort sans précédent du Gouvernement, au terme d’une année marquée par un investissement exceptionnel des forces de l’ordre sollicitées sur tous les fronts, du maintien de l’ordre public à la lutte contre le terrorisme, en passant par le combat au quotidien contre la délinquance et la criminalité, au service de la sécurité des Français.

Cette indemnisation des heures supplémentaires vient s’ajouter aux revalorisations salariales prévues par le protocole du 18 décembre et à l’expérimentation de nouveaux cycles horaires permettant de mieux concilier vie professionnelle et vie familiale.

Elle est un nouveau signe tangible de l’engagement du Gouvernement en faveur de l’amélioration concrète des conditions de travail des hommes et des femmes de la police nationale auxquels Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, et Laurent Nuñez, secrétaire d’État, réitèrent, au nom de tous les Français, leur reconnaissance.

-

Source: Ministère de l'Intérieur