1er RHP : nouveau commandant de l’escadron de réserve

Samedi après-midi, le lieutenant Jacques a succédé au capitaine Éric, ancien sous-officier d'active déployé sur de nombreuses opérations extérieures, à la tête de l'escadron de réserve du 1er RHP.

Directeur d'une banque à Arreau, le lieutenant Jacques est marié et père de quatre enfants. Pourquoi a-t-il voulu s'engager dans la réserve ? «Par tradition familiale et curiosité pour l'institution. Je me suis orienté vers le 1er RHP, connu de ma famille.» Engagé à 34 ans comme hussard de réserve, il a rapidement gravi les échelons : il a passé des stages pour devenir sous-officier chef de groupe, puis a suivi une formation et un stage à l'école de Coëtquidan qui lui ont permis de devenir officier de réserve et capitaine commandant. Le lieutenant Jacques occupait déjà plusieurs missions au sein du régiment : commandement des stages de réservistes, renforts de dispositifs Vigipirate et Sentinelle et récemment il a été déployé comme officier traitant d'état-major à Paris et à Marseille dans le cadre de la mission Sentinelle.

Un projet de famille

Il ne peut pas concevoir ses nouvelles responsabilités sans le soutien appuyé de son épouse «qui participe énormément à mon engagement. En fait, sans l'implication active de mon épouse et de ma famille, je ne pourrais pas consacrer du temps à la réserve en plus de mon activité professionnelle». Depuis les attentats terroristes de 2015, les réservistes sont amenés à jouer un rôle essentiel dans le dispositif de sécurisation de notre territoire et l'escadron de réserve du 1er RHP est au premier rang de cette organisation militaire.

Le lieutenant Jacques entend poursuivre le travail de fond accompli par son prédécesseur à la tête de l'unité de réserve forte «d'un vivier de 160 hommes et femmes» dont «environ 80 ont été déployés dans le cadre de la mission Sentinelle». Chaque réserviste reçoit une formation de base de 13 jours et des remises à niveau tous les trimestres, notamment dans le maniement des armes, le secourisme et...

 

Source et suite de l'article: LaDepeche.fr - Par: Cyrille Marqué