135 gendarmes réservistes dans les Hautes Pyrénées

135-toulouse7

Dans le département des Hautes Pyrénées est notamment stationné un prestigieux et très sélectif Peloton de Haute Montagne. PGHM. Crédit PHoto Gendarmerie Nationale

Dans les Hautes Pyrénées, la réserve opérationnelle de la gendarmerie est un succès. Elle compte 135 personnels a annoncé mardi la préfecture de département. Les profils de ces réservistes appelés à faire bientôt parti de la Garde Nationale :  ce sont pour 30% des anciens militaires. 70 % sont des jeunes qui se sont engagés. Actuellement 5 réservistes ont réussi le concours pour devenir sous-officier de la gendarmerie. La réserve est mobilisée dans le cadre de patrouille de surveillance, mais également en appui de l’escadron départemental de sécurité routière ou encore lors de gestion d’événements climatiques ou accident. Au lendemain des attentats de Nice, le ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve a lancé un appel à la mobilisation citoyenne pour rejoindre les rangs de la réserve opérationnelle de l’armée de Terre et de la Gendarmerie. Ces réservistes vont, à terme, rejoindre la future Garde Nationale annoncée par le président François Hollande. afflux massif de volontaires pour rejoindre la Réserve depuis les attentats de Nice. Les réservistes de la gendarmerie ou des armées sont des citoyens qui choisissent de s’engager, après une formation sélective, dans les rangs des forces armées. Ils peuvent être appelés à réaliser tous types de missions, de plusieurs jours à plusieurs semaines consécutives en fonction des besoins. A ce titre, les réservistes sont soumis aux règles du Code militaire et bénéficient d’une suspension de leur contrat de travail. Source et article complet: toulouse7.com